Jo Kasagi

Jo Kasagi

Docteur
Pôle philosophie
Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités - Fonds Yan Thomas

joe.kasagi@ehess.fr

 

Présentation

J'ai soutenu le 3 février 2022 à l'EHESS une thèse de philosophie intitulée "Ontologie et société. Etude comparée de Henri Bergson et Gabriel Tarde". Figuraient au juy, outre Bruno Karsenti (LIER-FYT), directeur de la thèse, Yasuhiko Sugimura (université de Kyoto), Julia Christ (LIER-FYT), Frédéric Worms (ENS) et Caterina Zanfi (ENS).

Après avoir étudié les premières œuvres de Henri Bergson, notamment celles sur la notion de liberté (mémoire de master à l’Université de Kyoto), j’ai voulu consacrer ma thèse (sous la direction de Bruno Karsenti) à la théorie sociale qui apparaît dans son dernier grand ouvrage, Les deux sources de la morale et de la religion, en la comparant avec la pensée de son contemporain, Gabriel Tarde. L’un comme l’autre fondent la notion de la société sur la métaphysique : d’une part, après la philosophie de la nature de L’évolution créatrice, Bergson met en avant la notion de la « société ouverte » où la personnalité créatrice joue un rôle fondamental, et, d’autre part, Tarde envisage la société en tant que le rayonnement imitatif, en reprenant à sa manière la monadologie de Leibniz. Mes recherches ont pour but de mettre en lumière ces théories sociales profondément attachées à la métaphysique et de mesurer leur portée, surtout l’action créatrice dans la société, et le rapport immédiat et irréductible de l’individu à la société, du point de vue de la force ontologique qui sous-tend à la fois l’individu et la société.

 

Publications récentes

Jo Kasagi, « Mémoire et création chez Bergson : l’intuition, le schéma dynamique, et les plans de conscience », Etudes sur la philosophie de religion, Société pour la Philosophie de Religion au Japon, n°32, 2015 (en japonais).

Jo Kasagi, « La perception et la possession : autour de la réception tardienne de la monadologie», Revue de philosophie française, Société franco‑japonaise de philosophie, n°20, 2015 (en japonais).

Jo Kasagi, « La problématique de l’individu chez Bergson : sur le cheminement de L’évolution créatrice aux Deux sources », Revue de philosophie française, Société franco‑japonaise de philosophie, n° 15, 2010.

Jo Kasagi, « L’intentionnalité indéterminée de la liberté : le “schéma dynamique” et la notion de la liberté dans la première période de Bergson », Les annales sur la philosophie de la religion, département de l’étude de la religion à l’Université de Kyoto, n° 5, 2008.


Champs de recherche

Henri Bergson - Gabriel Tarde - "société ouverte" (Les deux sources de la morale et de la religion de Bergson) - Philosophie et sociologie - Inconscient social - Réception de la monadologie au XIXe siècle.


Presentation

After I studied Henri Bergson’s early work, in particular his work on the notion of freedom (master’s thesis at the University of Tokyo), I wanted to dedicate my doctoral dissertation (supervised by Bruno Karsenti) to the social theory he develops in his last major work, The Two Sources of Morality and Religion (Les Deux Sources de la Morale et de la Religion), where he compares it with the thought of his contemporary, Gabriel Tarde. Both base the notion of society on metaphysics: first, after the philosophy of nature in Creative Evolution (L’Evolution créatrice), Bergson points out the notion of “open society”, where a creative personality plays an essential role; second, Tarde views society as an “imitative radiation”, borrowing from Leibniz’s monadology. My research aims to highlight these social theories deeply rooted in metaphysics and to assess their impact, especially that of the creative action in society, as well as the immediate and irreducible relation of the individual to society, from the perspective of the ontological force that underlies both the individual and society.

 

Recent publications

Jo Kasagi, « La problématique de l’individu chez Bergson : sur le cheminement de L’évolution créatrice aux Deux sources », Revue de philosophie française, Société franco‑japonaise de philosophie, n° 15, 2010.

Jo Kasagi, « L’intentionnalité indéterminée de la liberté : le “schéma dynamique” et la notion de la liberté dans la première période de Bergson », Les annales sur la philosophie de la religion, département de l’étude de la religion à l’Université de Kyoto, n° 5, 2008


 

Tous les contenus associés

Evénement(1)

2022

Soutenance(1)

2022