Maxime Clément

Maxime Clément

Doctorant.e
Pôle sociologie
Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités - Fonds Yan Thomas

maxime.clement@ehess.fr

Champs de recherche

Sociologie du travail – Sociologie des groupes professionnels – Méthode ethnographique – Sociologie de la mobilisation – Temporalités – Marché du travail – Libéralisme.

Thèse

Cette thèse co-dirigée par Yannick Barthe et Edouard Gardella porte sur les pratiques des travailleurs sur le marché du travail de l’hôtellerie-restauration en France. Bénéficiant d’une convention CIFRE auprès d’AKTO, l’opérateur de compétence (OPCO) des services à forte intensité de main-d’œuvre, elle s'inscrit dans le cadre des travaux de l’Observatoire du périmètre "hébergements et restaurations".

Le secteur de l’hôtellerie-restauration, qui est l'un des plus importants de l’économie française, tant en nombre d’emplois (environ un million de salariés) qu’en termes de réputation (la gastronomie française inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO), présente certaines particularités au regard de l’état général du marché du travail. Il est en effet marqué par des conditions de travail difficiles, un taux de turn-over important, une activité saisonnière et une pénurie structurelle de main-d’œuvre. L’originalité de mon travail de recherche réside dans le fait de m’intéresser, à partir d'un modèle inspiré par les travaux d'Albert Hirschman, aux raisons qui poussent une grande partie des travailleurs à faire preuve de loyauté à l'égard de leur employeur, c'est-à-dire à rester sans se plaindre, dans un contexte où ils pourraient facilement changer d’employeur (exit) ou être tentés de se mobiliser pour contester ouvertement leurs conditions de travail (voice). A travers cette focale, ma thèse traitera des transformations des professions et de la formation des collectifs de travail (la production des groupes professionnels) en contexte flexible (marché libéralisé).

Bénéficiant de ma propre expérience professionnelle dans le secteur, ma recherche reposera sur plusieurs ethnographies (observation participante en tant que travailleur) dans des restaurants, afin d’analyser au plus près les attitudes et les raisonnements pratiques des acteurs face à la question du travail et du marché de l'emploi.

Titre provisoire de la thèse: Travailler dans un contexte instable : une ethnographie des comportements des travailleurs sur le marché du travail de l’hôtellerie-restauration.

Mémoire de M2

Chaud devant ! Organiser et synchroniser les hommes : une enquête parmi les travailleurs de la restauration de bistrot, Paris, EHESS, 2018, sous la direction d'Alexandra Bidet (CMH).

Tous les contenus associés