Théo Leschevin

Théo Leschevin

Doctorant.e
Pôle sociologie
Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités - Fonds Yan Thomas

Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités - Fonds Yan Thomas
Maynooth University, Ireland

 

mail : theo.leschevin@gmail.com
mail. pro. : theo.leschevin@ehess.fr / theo.leschevin.2015@mumail.ie

Domaine de Recherche :

Sociologie du conflit et des processus de paix ; Sociologie des problèmes publics et de l’État ; Sociologie de la connaissance ; Analyses de controverses et sociologie des sciences ; Enquête ethnographique, par entretiens, archivistique et sociohistorique ; Aires géographiques étudiés : Irlande du Nord/Royaume-Uni, France, Irlande.

Résumé de Thèse :

L'accord du Vendredi Saint en 1998, en Irlande du Nord, a mis fin à un conflit entre les communautés protestantes unionistes et catholiques nationalistes de Belfast. Depuis, la ville se confronte à des difficultés inattendues, telles que la montée des suicides juvéniles et la reprise d’affrontements de rue. L'origine de ces difficultés est souvent attribuée à la volonté des habitants de reconduire la guerre ou à un manque de soutien de l'État britannique à leur égard. Mais alors que l'État porte une attention croissante à la situation et que des membres des deux communautés prennent part à des initiatives de pacification, comment se fait-il que ces difficultés ne parviennent pas à être surmontées ?

À partir d’un terrain ethnographique immersif de plus de deux ans, d’entretiens semi-structurés et d'examen d'archives locales, cette thèse analyse des moments de la vie quotidienne des communautés protestantes et catholiques de Belfast Nord, ainsi que la gestion de problèmes politiques locaux. Elle soutient que les difficultés que rencontrent les habitants de Belfast Nord tiennent non pas à une dynamique de reproduction du conflit ou d’exclusion sociale, mais à la politisation entravée de leurs interdépendances et de ses effets contradictoires.

Dans une première partie, nous montrons, à partir de l’étude de controverses locales sur la hausse des suicides juvéniles et l’émancipation des femmes de leurs communautés, l'importance à développer une approche centrée sur le concept d'ambivalence politique. Cette notion permet de comprendre positivement une double aspiration, partagée par les deux communautés, à l’attachement et au détachement communautaire. Ainsi, la tendance à réduire les tensions existantes à des formes de 'résistances' revient à ignorer le fait que ces acteurs tiennent déjà compte des solidarités locales dans lesquels ils sont de plus en plus engagés, tout en cherchant à s’émanciper de leur communauté catholique ou protestante.

Dans une seconde partie, nous montrons que certains acteurs tentent déjà de politiser, et même de réguler l’ambivalence politique qu’une telle situation provoque pour eux. Nous repartons pour cela de l’étude de la gestion de la sociabilité de rue et des relations sportives. La distanciation secondaire dont certains habitants font collectivement preuve pour revendiquer, publiciser et réguler cette ambivalence politique dans des dispositifs d’intégration favorables à son énonciation, met en lumière ses effets les plus contradictoires. Cette politisation trouve néanmoins son point de butée dans les reproches d’hypocrisie, de naïveté ou de manipulation, qu’adressent des acteurs locaux et des commentateurs externes dans ces débats. La prise en compte des interdépendances communautaires s’en trouve réduite à un retour vers le passé, et l’émancipation collective à une dénégation des différences d’intérêts politiques.

Dans un dernier chapitre, nous montrons que la situation de Belfast Nord n’est compréhensible qu’au regard de l’accroissement des chaines d’interdépendances qui prennent forme entre communautés protestantes et catholiques au sein des îles britanniques depuis le début du XIXe siècle. D’un côté, la révolution industrielle et les changements dans les rapports professionnels sont allés avec une plus grande intégration des communautés entre elles, de l’autre, ils ont entrainé une plus grande prise de conscience de leurs différences, précipitant l’émergence d’idéaux Unionistes et Nationalistes. La première dynamique rend la politisation de cette double aspiration de plus en plus désirable, la seconde rend les appuis à cette politisation de plus en conflictuels. Les difficultés locales du processus de paix deviennent explicables en raison du double bind auquel mènent ces évolutions concomitantes. L’État britannique peine à soutenir une plus grande distanciation quant à la façon dont cette double aspiration marque déjà la participation de ces communautés à la modernité politique.

Thèse codirigée par Yannick Barthe (EHESS LIER-FYT) et Colin Coulter (Maynooth University, Ireland).

Doctorant contractuel à l’EHESS-PSL (2017-2020) et bourse d'étude John and Pat Hume Scholarship à l'Université de Maynooth, Irlande (2017-2021). Enseignant contractuel à Sciences Po (2019,2020,2021) pour le cours « Sciences et Sociétés ».

Extraits des Publications et Communications :

(2021) Leschevin T., « Norbert Elias : Moyen Âge et procès de civilisation », Lectures, Les comptes rendus, (En ligne, disponible ici).

(2019) Intervention au Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 10 – Sociologie de la Connaissance, « "Des activités estivales qui dégénèrent" ou "Des combats organisés entre communautés" : repérer, catégoriser et gérer un problème public à Belfast en réajustant la pertinence du conflit communautaire », Aix-en-Provence, le 30/08/2019. (Programme disponible ici)

(2019) Intervention à la Journée franco-japonaise de sociologie de l’EHESS et de l’Université de Tokyo, organisé par Kaori Hayashi (Université de Tokyo), Aleksandra Kobiljski (CRJ-CCJ), et César Castellvi (CMH-CRJ), « North Belfast: the (Dis)proven Relevance of a Social Antagonism in Northern Irish Society », Paris, le 18/03/2019. (Programme disponible ici)

(2019) Intervention à la Postgraduate Conference of the Sociological Association of Ireland, Dublin, « The Collective definition of a public issue in North Belfast: ‘Mental health issues’, documenting causes and documenting social situations », le 23/02/2019. (Programme disponible ici)

(2017) Ardoyne et la crise de Holy Cross. Le cas de la méfiance dans l’Irlande du Nord d’après-guerre, Mémoire pour le Master 2 de Sociologie, EHESS.

(2016) Leschevin T., « Changer d’horizon disciplinaire par l’élaboration d’un projet de recherche », Carnet Hypothèses des étudiant-e-s du Master Sociologie de l’EHESS, coordonné par Romain Juston-Morival (disponible ici).

Enseignement :

(2019 – 2021) Chargé d’enseignement pour les conférences de méthodes/TD « Sciences et Société » de SciencesPo Paris sur le campus de Reims.    

Responsabilités :

(2018-2020) Encadrement d’un travail de mémoire de Master de recherche en Sociologie Générale à l’École des Hautes en Sciences Sociales. Co-direction avec Cédric Moreau de Bellaing (ENS, CNRS – LIER-FYT).

(2019 – 2020) Co-Responsable de l’Atelier des Sociologues du LIER/FYT (voir ici) - Organisation d’ateliers scientifiques mensuels d’Octobre à Juin

(2018 – 2019) Co-Responsable de l’Atelier des doctorant.e.s du LIER/FYT, Organisation d’ateliers scientifiques mensuels d’Octobre à Juin

(2018 – 2019) Co-organisateur de l’atelier doctoral Reading and Writing Workshop du Département de Sociologie, Université de Maynooth, avec Joshua Moody, Georgina Perryman et Nur Nadiah Binte Zailani.

(2016 – 2017) Co-organisation de la Journée d’Étude des étudiant.e.s du Master de sociologie générale de l’EHESS. 96 Boulevard Raspail, Paris, le 07/06/2017.           
Co-organisation de la demi-journée « Faire une thèse en sociologie », Paris, le 23/03/2017.
Co-organisation de l’atelier des masterant.e.s en sociologie générale.

(2015-2016) Représentant des étudiant.e.s du Master de Sociologie Générale de l’EHESS.
Co-organisation de la Journée d’Étude des étudiant.e.s du Master de sociologie générale de l’EHESS. Paris, le 30/03/2016 (programme disponible
içi).     
Co-organisation de l’atelier des masterant.e.s en sociologie générale.

 

Research Fields :

Sociology of conflicts and peace processes ; Sociology of public issues and of the State ; Sociology of knowledge ; Controversy analysis ; Ethnographic fieldwork, interviews, archives and sociohistory ; Areas studied : Northern Ireland, France, Ireland

Thesis Abstract :

Based on an ethnographic study conducted over several years amongst the inhabitants of Belfast, this thesis studies the conflictualisation and pacification of relations between Protestant and Catholic communities in Northern Ireland and the socio-historical dimension of this conflict. To do so, I investigate the activities and local mobilisations of a deprived neighbourhood of Belfast, particularly known for its segregated characteristics, both past and present. The thesis then seeks to understand, halfway between an Eliasian approach and J. Gusfield's sociology of public problems, how actors of these communities re-actualise or relegate to the past the political conflicts that have opposed them and shaped their local communities, in their daily interactions and all the way to the Northern Irish state. It reveals how local citizens, community groups, elected representatives and members of the state administration are developing new ideas of what the state should become in order to facilitate their coexistence.

Co-directed by Yannick Barthe/Dominique Linhardt (EHESS LIER-FYT) and Colin Coulter (Maynooth University, Ireland), this thesis aims to show the particular types of state reflexive apparatus towards which these mobilisations tend. These are conceptions of the state that support, on the one hand, aspirations for community political integration and, on the other hand, aspirations to detach oneself from these reference groups and to integrate into a more differentiated liberal society. I show that some actors attached to this state apparatus carry these aspirations, without always succeeding in overcoming the new political tensions arising from their potentially contradictory characters. The excesses of one and the other are then potentially describable, and regularly denounced, as returns to conflict or unsatisfactory forms of peace.

This thesis then analyses the sometimes-unsuccessful attempts to move towards more reflexive forms of regulating these aspirations during "State trials". Disputes over juvenile suicides, women's emancipation, organised fights between groups of young people from different communities, interactional and urban civility, and the relationships between rival football supporters, are all case studies that allow me to show how such aspirations become opposed and co-constituted. An Eliasian look at the specificities of the sociogenesis of the British, Irish and Northern-Irish states then shed light on this tension: it reveals how this polarity has deep roots in the development of these societies, and took an increasingly central place in the political crises of the United Kingdom over the process of the functional democratisation of this political society.

This thesis is thus based on the study of critical moments in the Northern Irish 'peace process' as well as moments in everyday life. I work with residents of a district in North Belfast and with people from outside the district. I combine periods of observation, semi-structured interviews and examination of local archives and documents. I am a contractual doctoral student at EHESS-PSL (2017-2021) and recipient John and Pat Hume Scholarship at the University of Maynooth, Ireland (2017-2021). I also work as a contractual teacher at Sciences Po (2019,2020,2021) for the course "Sciences and Societies".

Extract of Publications and Interventions :

(2021) Leschevin T., « Norbert Elias : Moyen Âge et procès de civilisation » [Middle Ages and civilization process], Lectures, Les comptes rendus, (Online, available here).

(2019) Intervention at the Association Française de Sociologie congress, RT 10 – Sociology of Knoweldge, « "Des activités estivales qui dégénèrent" ou "Des combats organisés entre communautés" : repérer, catégoriser et gérer un problème public à Belfast en réajustant la pertinence du conflit communautaire », Aix-en-Provence, 30/08/2019. (Programme available here)

(2019) Intervention at the Journée franco-japonaise de sociologie de l’EHESS et de l’Université de Tokyo, organised by Kaori Hayashi (Tokyo University), Aleksandra Kobiljski (CRJ-CCJ, EHESS), and César Castellvi (CMH-CRJ, EHESS), « North Belfast: the (Dis)proven Relevance of a Social Antagonism in Northern Irish Society », Paris, 18/03/2019. (Programme available here)

(2019) Intervention at the Postgraduate Conference of the Sociological Association of Ireland, Dublin, « The Collective definition of a public issue in North Belfast: ‘Mental health issues’, documenting causes and documenting social situations », 23/02/2019. (Programme available here)

(2017) Ardoyne et la crise de Holy Cross. Le cas de la méfiance dans l’Irlande du Nord d’après-guerre, Thesis for a Research Master in Sociology, EHESS.

(2016) Leschevin T., « Changer d’horizon disciplinaire par l’élaboration d’un projet de recherche », Carnet Hypothèses des étudiant-e-s du Master Sociologie de l’EHESS, coordinated by Romain Juston-Morival (available here).

Teaching :

(2019 – 2021) Teaching assistant for the tutorial “Science and Society” at SciencePo Paris, Reims campus.

Responsabilities :

(2018-2020) Supervision of a Research Master student in General Sociology at the École des Hautes en Sciences Sociales. Co-direction with Cédric Moreau de Bellaing (ENS, CNRS – LIER-FYT).

(2019 – 2020) Co-organiser of the LIER/FYT Sociologists’ Workshop (see here)

(2018 – 2019) Co-organiser of the LIER/FYT PostGraduate Sociologists’ Workshop

(2018 – 2019) Co-organiser of a Postgraduate Workshop, Reading and Writing, Maynooth University, with Joshua Moody, Georgina Perryman and Nur Nadiah Binte Zailani.

(2016 – 2017) Co-organiser of the Journée d’Étude des étudiant.e.s du Master de sociologie générale de l’EHESS. Paris, 07/06/2017.     
Co-organiser of the workshop « Faire une thèse en sociologie », Paris, le 23/03/2017.
Co-organiser of the Master Student Workshop in Sociology.

(2015-2016) Student Rep. For the Master of General Sociology, EHESS.
Co-organiser of the Journée d’Étude des étudiant.e.s du Master de sociologie générale de l’EHESS. Paris, 30/03/2016 (programme available here).    
Co-organiser of the Master Student Workshop in Sociology.

Tous les contenus associés

Evénement(1)

2021

Soutenance(1)

2021