Pierre Charbonnier

Pierre Charbonnier

Chercheur.e statutaire
Pôle philosophie

pierre.charbonnier@ehess.fr

Mes travaux portent sur les rapports entre les sciences sociales (l’anthropologie notamment, mais aussi la sociologie et l’histoire) et les questions environnementales. J’ai consacré ma thèse au problème des rapports collectifs à la nature dans les théories anthropologiques (de Durkheim à Lévi-Strauss et Descola), son objectif était de montrer la centralité de ce problème dans la constitution de cette discipline et de ses concepts centraux (totémisme, animisme, p.ex.). Il s’agissait également de souligner la portée de ces travaux pour une meilleure compréhension de la spécificité moderne, qui apparaît comme le terme comparatif permanent de ces théories.

Je développe à présent ces recherches à partir de travaux historiques et économiques, qui permettent de discuter l’apparition d’une réflexivité environnementale dans les sociétés industrielles, ainsi que les obstacles qu’elle a rencontré. La question de l’énergie me sert de point d’appui principal pour étudier les caractéristiques à la fois métaboliques et politiques de la nature des modernes. L’objectif est de développer l’écologie politique à travers un échange constant avec les sciences sociales de la nature, dont les enjeux centraux seraient les questions de la richesse et de la politisation de l’environnement.

Mon profil sur Academia.edu : https://cnrs.academia.edu/PierreCharbonnier

Parmis les dernières publications

- La fin d’un grand partage, Paris, CNRS Éditions, 2015

- « L’ambition démocratique à l’âge de l’anthropocène ». Esprit, Décembre 2015, p. 34‑45.

- « Le socialisme est-il une politique de la nature ? Une lecture écologique de Karl Polanyi ». Incidence, n°11, p. 183‑204.

- « Jacques Ellul ou l’écologie contre la modernité », Ecologie & Politique, vol. 50, no 1, 2015

- « The Two Ontological Pluralisms of French Anthropology » (avec Gildas Salmon), Journal of the Royal Anthropological Institute, vol. 20, no 3, 2014

- « Le rendement et le butin : regard écologique sur l’histoire du capitalisme », Actuel Marx, Avril 2013, n°53, pp. 92-105.

- « L’ecologia come teoria sociale. La solidarietà socio-ambientale e le sue conseguenze teoriche » Iride, vol. XXVI, n°68, 2013, pp. 357-374.

Diffusion de la recherche et textes d’intervention

« Splendeurs et misères de la collapsologie », La Revue du Crieur, La Découverte/Mediapart, 13, 2019.

« Les écologistes doivent abandonner le "ni gauche ni droite" », Le Monde du 13 juin 2019. Voir ici

« L’écologie, c’est réinventer le progrès social », revue.ballast.fr. Consutable en ligne : https://www.revue-ballast.fr/pierre-charbonnier-lecologie-cest-reinventer-lidee-de-progres-social/

Tous les contenus associés

Publication(4)