Noemi Casati

Noemi Casati

Doctorant.e
Pôle sociologie
Laboratoire interdisciplinaire d'études sur les réflexivités - Fonds Yan Thomas

noemi.casati@gmail.com

Champs de recherche

Processus de problématisation ; parole publique ; critique morale ; conversations ordinaires ; immigration et différences culturelles ; méthode ethnographique ; sociologie politique ; anthropologie linguistique.

 

A partir d’un double terrain ethnographique à Béziers (Occitanie, France) et à Raguse (Sicile, Italie), mon travail de thèse, sous la direction de C. Lemieux, suit les processus ordinaires de problématisation, en particulier au sujet de l'immigration et des différences culturelles. En m’appuyant sur des données recueillies lors d'interactions en situations formelles et informelles, ainsi que d’entretiens semi-directifs avec des professionnels locaux de la parole publique, je m’intéresse à ce qui se produit lorsqu'un acteur amorce une problématisation touchant à la question migratoire ou aux différences culturelles.

La problématique principale se situe au niveau de la comparaison internationale. Béziers et Raguse sont deux villes de taille équivalente et qui, sur le papier, présentent une situation démographique, socio-économique et urbaine très similaire. Il s’agit aussi, dans les deux cas, de deux villes ayant une administration locale soutenue par des partis d’extrême droite « populiste ». On pourrait donc s'attendre à ce que les habitants des deux villes identifient globalement les mêmes problématiques, et qu'ils en discutent collectivement de façon semblable. La recherche empirique sur les deux terrains montre, au contraire, que les processus ordinaires de problématisation – ainsi que les réflexions métadiscursives des acteurs locaux – prennent des directions très différentes dans les deux villes. Si l'immigration et les différences culturelles peuvent surgir dans les conversations ordinaires à Béziers tout comme à Raguse, l’expression critique à ces sujets est gérée collectivement de façon très dissemblable sur les deux terrains. Comment se fait-il alors que les habitants de deux villes si similaires sur le papier aient des conversations si différentes sur les mêmes sujets ?

Doctorante contractuelle du Laboratoire d’Excellence TEPSIS.

Fellow de l’Institut Convergences Migrations, département Integer.

Visiting Scholar au Center for Language, Interaction, and Culture, UCLA, Los Angeles.

Parcours académique

Master II de Recherche, Anthropologie sociale et ethnologie, EHESS Paris.

BA Hons, Arabic Language and Middle Eastern Studies, University of Cambridge.

Parmi les derniers travaux

2019 « Dès que tu dis qu’il y a un problème, t’es tout de suite classé ‘raciste’ ! » Classements moraux et processus de politisation. Association Française de Sociologie. Aix-en-Provence, 28 août.

2019 Pasquetti S., Casati N., and Sanyal R. Law and Refugee Crises, Annual Review of Law and Social Sciences, Vol. 15: 289-310.

2018 Casati N. How Cities Shape Refugee Centres: ‘Deservingness’ and ‘Good Aid’ in a Sicilian Town, Journal of Ethnic and Migration Studies 44 (5): 792-808.

2016 Casati N. Political Participation in a Palestinian University: Nablus Undergraduates’ Political Subjectivities through Boredom, Fear and Consumption, Ethnography 17 (4): 518-38.

Enseignements

Sociologie contemporaine – TD, 36h, Université Paris-Est Créteil, 2020/2021

Oralité et interaction – atelier doctoral, 24h, EHESS, 2019/2020 (avec F. Houssais)

Introduction à la sociologie du droit – CM et TD, 51h, Ecole Normale Supérieure, 2018/2019

Traduction en sciences sociales anglais-français – atelier doctoral, 21h, EHESS, 2018/2019 (avec N. Plouchard-Engel, M. Van Effenterre et S. Vennetier)

Responsabilités éditoriales

Peer Reviewer pour: Journal of Ethnic and Migration Studies, Journal of Immigrant and Refugee Studies et American Sociological Review.

Tous les contenus associés

Evénement(1)

2021