Type d'événement, date(s) et adresse(s)Rencontres scientifiques

.
Marseille. Théâtre de la Cité.
Marseille. Centre de la Vieille Charité.

Le LIER-FYT au festival Allez Savoir

Le LIER-FYT au festival Allez Savoir

A travers un atelier pédagogique et deux tables rondes, le LIER-FYT participera des 21 au 25 septembre prochains à la 3e édition du festival des sciences sociales "Allez Savoir !" que l'EHESS organise à Marseille. Thématique cette année : le temps.

Danser le temps. Atelier artistique de danse et philosophie.

22 septembre, 14h-15h30 | 23 septembre, 10h30-12h | 24 septembre, 10h30-12h. Marseille. 54 Rue Edmond Rostand. Théâtre de la Cité.

Avec, pour le LIER-FYT, la participation d'Alessia Smaniotto et Stefania Ferrando.

Qu’est-ce que répéter dans le temps des gestes ou des paroles ? Est-ce que la répétition rend possible la créativité ou la détruit ? A quelles conditions la répétition, dans la pratique artistique et dans la pratique philosophique, peut-elle faire apparaître quelque chose d’inconnu ?
Ce sont les défis qui seront explorés avec les participants au cours d’un atelier artistique de recherche- création (danse et philosophie).

Les élèves ont une expérience directe de ce qui est en jeu dans la collaboration danse-philosophie. L’atelier se focalise notamment sur la répétition comme procédé de composition. A partir d’attitudes quotidiennes, il s’agit de créer un moment poétique en s’appropriant un élément de composition dans une œuvre contemporaine.
 
Atelier dans le cadre du dispositif ADAGE dans le cadre déprogramme Education Artistique & Culturelle (EAC) de l'Académie Aix-Marseille

Attention : atelier COMPLET le vendredi 23/09

En savoir plus

La guerre comme opérateur du temps.

22 septembre. 18h30-20h. Marseille. 2 Rue de la Charité. Centre de la Vieille Charité.

Avec, pour le LIER-FYT, la participation d'Emmanuel Saint-Fuscien.

Retransmission en direct

C’est en premier lieu à l’échelle de l’intime - celle des couples - que Clémentine Vidal-Naquet interroge la question dans le cadre de la Première Guerre mondiale. À une échelle intermédiaire, celle de l’institution scolaire et de ses acteurs Emmanuel Saint-Fuscien propose une lecture de la façon dont la guerre transforme les temporalités au sein des établissements scolaires. C’est enfin à l’échelle d’une société, d’un régime et de son idéologie que Christian Ingrao regarde la subversion des temporalités portées par la guerre entrevue et vécue par les nationaux socialistes.

En savoir plus

La mémoire collective et l'urgence.

23 septembre. 18h-19h30. Marseille. 2 Rue de la Charité. Centre de la Vieille Charité.

Avec, pour le LIER-FYT, la participation de Cyril Lemieux, Julia Christ, Edouard Gardella et Bruno Karsenti.

Retransmission en direct

Ces dernières décennies, nos sociétés ont vu leur rapport au temps bouleversé. Deux transformations, en particulier, retiennent l’attention : d’une part, l’accroissement inédit des pratiques commémoratives et plus encore, l’émergence de controverses ayant pour objet la mémoire collective ; d’autre part, le sentiment croissant d’une accélération sans précédent de la vie sociale et ce qui va de pair, la production dans de nombreux secteurs de la vie sociale d’un impératif de réactivité face à ce qui est désigné comme des « urgences ». Ces évolutions interpellent les différentes disciplines des sciences sociales et parmi elles, plus particulièrement, deux champs de recherche : la philosophie de l’histoire et la sociologie du temps. Le dialogue proposé vise à confronter les points de vue issus de ces deux champs de recherche.

Dans un premier temps, deux sociologues interrogent deux philosophes ayant travaillé sur la question de la mémoire collective (à partir, respectivement, des œuvres de Hegel et de Freud). Dans un second temps, les deux philosophes interrogent les deux sociologues à propos des travaux que ces derniers ont consacrés à la question des situations d’urgence (aide aux SDF et journalisme).

En savoir plus