Type d'événement, date(s) et adresse(s)Rencontres scientifiques
Du à 9h au à 18h.
École Française de Rome
Piazza Farnese, 67 - 00186 Roma

Atelier doctoral « Nature et fiction »

L'École française de Rome, en collaboration avec le Centre interuniversitaire d'histoire et d'archéologie médiévales, le LIER-FYT et le Département de droit de l'Université "Roma Tre", organise un séminaire d'études doctorales à Rome.

Élément jointTaille
Programme de l'atelier doctoral215.37 Ko
Chercheur(s) associé(s) Emanuele Conte Paolo Napoli Otto Pfersmann
Rome

L'École française de Rome, en collaboration avec le Centre interuniversitaire d'histoire et d'archéologie médiévales, le LIER-FYT et le Département de droit de l'Université "Roma Tre", organise un séminaire d'études doctorales à Rome du 21 au 26 février 2022. Le thème de cette édition est « Fiction et nature ».

Depuis des décennies, la psychologie de l'évolution a identifié les fictions comme une étape nécessaire du développement de l'enfance. La capacité à feindre est tellement ancrée dans l'être humain qu'une pathologie est suspectée si elle n'apparaît pas dans les premières années de la vie. Il n'est donc pas surprenant que le déni de réalité et le recours à la fiction aient été pratiqués depuis l'âge archaïque et aient été observés dans toutes les expressions de la vie associée : la famille, la communauté, les institutions ont eu recours, dans tous les contextes culturels, à des fictions dans le domaine du langage, de l'économie, de la politique, du droit et dans de nombreux autres secteurs. L'analyse historico-culturelle de ces expériences nous permet d'étudier, à travers le rapport établi avec la fiction dans des contextes spécifiques, des traits fondamentaux de l'histoire de la pensée et des valeurs des sociétés passées. La fiction avait des significations différentes selon les contextes culturels, tout comme ses applications concrètes étaient différentes. Avec la fin du monde antique et la valeur transcendante attribuée à la nature, une tension a commencé à émerger dans l'expérience chrétienne sur de nombreux fronts entre l'attitude désenchantée de la culture païenne envers la réalité et la nature, et la résistance de la pensée chrétienne à un bouleversement de l'existant et à la manipulation des lois de la Création données par Dieu. L'absorption de la culture classique dans la philosophie, la théologie, le droit, l'art et la littérature médiévaux, et la transmission de cet héritage à l'âge moderne, ont maintenu vivantes des contradictions insolubles qui, au fil des siècles, ont opéré comme un extraordinaire générateur de créativité dans la culture occidentale.

La frontière entre le pouvoir créatif de l'artifice et le risque de contrefaçon, en d'autres termes entre un sens positif et un sens négatif de la fiction, sera au centre de l'Atelier, qui vise à valoriser les recherches des jeunes chercheurs dans ce domaine. L'Atelier est ouvert aux participants ayant une formation en sciences humaines, en sciences sociales et en droit, afin de stimuler ceux qui viennent d'études historiques, sociologiques, juridiques, politiques, littéraires, artistiques, anthropologiques et philosophiques à réfléchir sur la fiction, sur le sens de la nature, sur les antinomies fiction/nature et fiction/réalité dans le contexte de leur recherche doctorale.

Comité scientifique :

Emanuele Conte (LIER-FYT, Università degli Studi “Roma Tre”)

Sara Menzinger (Università degli Studi “Roma Tre”)

Paolo Napoli (École des hautes études en sciences sociales, LIER-FYT)

Otto Pfersmann (École des hautes études en sciences sociales, LIER-FYT)

Pierre Savy (École française de Rome)

Julien Théry (Université Lumière de Lyon/Ciham)

Programme de l'atelier doctoral

Partager ce contenu