14. Nations et sciences sociales

Comme l’avait bien vu Marcel Mauss, notre existence en tant que modernes ne peut être dissociée de cette réalité collective qu’est la nation. Il importe pour les sciences sociales de le reconnaître, ne serait-ce que pour prendre conscience de ce que leurs schèmes analytiques et leurs préoccupations centrales doivent aux cadres nationaux où elles se développent, et pour savoir éviter, ce faisant, d’entraver leur compréhension de la vie des autres nations par des formes de nationalo-centrisme inconscient. Il importe tout autant pour elles de parvenir à analyser non seulement la genèse des nations modernes, indissolublement liée à celle des nationalismes, mais encore le type de circulations et d’interdépendances qui les lient, et le type d’expérience sociale et politique qu’elles fondent.

Le LIER-FYT organisera du 20 au 24 septembre 2021 un séminaire résidentiel sur l’île d’Oléron consacrée à l’exploration de ces questions. Pour en savoir plus.

Construction des nations modernes et nationalismes

François Athané, 2018, « Mauss modernité, mondialité », Texte en deux parties, Implications philosophiques. Disponible en ligne ici : partie 1 ; partie 2.

Francesco Calllegaro, 2014, « Le sens de la nation. Marcel Mauss et le projet inachevé des modernes », Revue du Mauss, n°43, p. 337-356. Disponible ici.

Francesco Calllegaro & Nicola Marcucci, 2018, « Europe as a political society: Emile Durkheim, the federalist principle and the ideal of a cosmopolitan justice », Constellations, 25 (1).

Nathan Cazeneuve, 2021, « La nation, expression des interdépendances sociales », Germinal. Disponible ici.

Bruno Karsenti, 2006 [1999], « Le criminel, le patriote, le citoyen. Une généalogie de l’idée de discipline », in B. Karsenti, La société en personnes, Paris, Economica, p. 54-66.

Bruno Karsenti, 2010, « Une autre approche de la nation : Marcel Mauss », Revue du MAUSS, n° 36, p. 283-294.

Bruno Karsenti, 2012, Moïse et l’idée de peuple, Paris, Le Cerf.

Bruno Karsenti, 2015, « Durkheim et l’Allemagne », préface à Emile Durkheim, L'Allemagne au-dessus de tout, Editions de l'EHESS.

Bruno Karsenti, 2020, « Comment lire nos populismes ? », Politika. Disponible ici.

Bruno Karsenti, 2021, « Politics of Durkheim : Society, Humanity, State », in Nicola Marcucci (ed), Durkheim & Critique, Palgrave Macmillan, p. 267-290.

Bruno Karsenti & Cyril Lemieux, 2017, « Le socialisme et l’avenir de l’Europe », in B. Karsenti & C. Lemieux, Socialisme et sociologie, Paris, Editions de l’EHESS.

Bruno Karsenti & Dominique Linhardt, dir., 2018, État et société politique : approches sociologiques et philosophiques, coll. « Raisons pratiques » (27), Paris, Éditions de l’EHESS.

Cyril Lemieux, 2021, « Socialism as a Reaction to Nationalisms: A Durkheimian Perspective », in Nicola Marcucci (ed), Durkheim & Critique, Palgrave Macmillan, p. 291-314.

Alexandre Rios-Bordes, 2018, Les savoirs de l'ombre. La surveillance militaire des populations aux États-Unis (1900-1941), Paris, Editions de l’EHESS.

Danny Trom, 2018, « L'expérience duale de l'Etat-nation » in Bruno Karsenti & Dominique Linhardt, dir., État et société politique, coll. « Raisons pratiques » (27), Paris, Éditions de l’EHESS, p. 83-103.

Danny Trom, 2019, « L'Etat d'Israël et la modernité politique européenne », La Règle du jeu, 68.

Circulations internationales et traductions

Pablo Blitstein & Cyril Lemieux, 2018, « Comment rouvrir la question de la modernité ? Quelques propositions », Politix. Revue des sciences sociales du politique, 31 (123), p. 9-34. Disponible ici.

Gregor Fitzi & Nicola Marcucci, eds, 2017, « Durkheim in Germany », The Journal of Classical Sociology, Special Issue, vol. 17, n°4.

Dominique Linhardt & Cédric Moreau de Bellaing, 2017, « La doctrine du droit pénal de l’ennemi et l’idée de l’antiterrorisme. Genèse et circulation d’une entreprise de dogmatique juridique », Droit et société, n° 97, p. 615‑40.

Dominique Linhardt & Cédric Moreau de Bellaing, « The “Enemization” of
Criminal Law? An Inquiry into the Sociology of a Legal Doctrine and its
Political and Moral Underpinnings », International Political Sociology, 13 (4), 2019, p. 447‑463. Disponible ici.

Elodie Richard, 2015, «The Royal Academy of moral and political sciences and the emergence of social sciences in Spain (1857-1923) », Empiria. Revista de metodología de ciencias sociales, Universidad Nacional de Educación a Distancia (UNED), n°31, pp. 35-78. Disponible ici.

Gildas Salmon, 2018, « Les paradoxes de la supervision. Le ‘règne du droit’ à l’épreuve de la situation coloniale dans l’Inde britannique (1769-1781) », Politix. Revue des sciences sociales du politique, 31 (123), p. 35-62. Disponible ici.

Gildas Salmon, 2019, « Savoirs orientalistes et savoirs brahmaniques : une généalogie indo-européenne de la grammaire comparée », Romantisme, 185, p. 26-37.

Le risque du nationalo-centrisme dans la comparaison internationale

Fanny Charrasse, 2018, « Modernes parce que traditionnels ? La légitimation du magnétisme en France et du chamanisme au Pérou », Politix. Revue des sciences sociales du politique, 31 (123), p. 87-113. Disponible ici.

Mischa Dekker, 2021, « Une mesure raciste ? Négocier le risque de stigmatisation dans la verbalisation du harcèlement de rue » [une comparaison entre France et Pays-Bas], Déviance et Société, vol. 45, p. 25-57. Voir ici le résumé.

Florence Hulak, 2018, « La comparaison », in Florence Hulak & Charles Girard (dir.), Philosophie des sciences humaines. Tome 2, Méthodes et objets, Paris, Vrin, coll. « Bibliothèque d’histoire de la philosophie », p. 193-225.

Cyril Lemieux & John Schmalzbauer, 2000, « Involvement and Detachment Among French and American Journalists : To Be or Not To Be a "Real" Professional” » in M. Lamont, L. Thévenot, eds, Rethinking Comparative Cultural Sociology, Cambridge University Press, p. 148-169.

Cyril Lemieux, 2004, « De certaines différences internationales en matière de pratiques journalistiques. Comment les décrire ? Comment les expliquer ? », in J.-B. Legavre, dir., La presse écrite : objet(s) délaissé(s) ?, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques politiques », p. 29-51.

Cyril Lemieux, 2019, « Faut-il en finir avec le comparatisme ? », L’Homme, 229, p. 169-184. Disponible ici.